accueil

contact

pourquoi toillies

questions fréquemment posées

 

puis-je installer moi-même un vitrail ?

Oui, vous pouvez installer vous-même votre vitrail acheté chez toillies.
Chaque vitrail comporte des anneaux de suspension métalliques soudés aux deux coins supérieurs. A la demande, un kit de suspension est fourni avec le vitrail, qui comporte le matériel utile et une notice d’emploi détaillée avec photos.
Il n’est donc pas nécessaire d’être un as du bricolage pour obtenir une mise en valeur élégante, robuste et durable. En outre, l’atelier vit avec son temps : sa hotline ( !) est toujours disponible pour vous aider…

 

peut-on réparer un vitrail endommagé ?

Oui, on peut réparer un vitrail endommagé.
Une part importante de l’activité des vitraillistes consiste d’ailleurs en la rénovation de vitraux anciens. Le verre cassé se remplace par la technique du repiquage. Lorsque le sertissage est détérioré, le vitrail est déposé pour être remis en plomb.
Une telle rénovation intervient en moyenne une fois par siècle pour les vitraux des églises et cathédrales, soumis à de fortes contraintes mécaniques (vent, pluie) et thermiques (écarts de température). Étant donné leurs dimensions modestes et leur installation abritée, les vitraux de toillies risquent peu d’en souffrir. Vous pourrez les transmettre à vos arrière-petits-enfants et à leurs enfants…

L'atelier toillies ne répare que les vitraux qu'il a fabriqués.

 

le plomb et le verre sont-ils dangereux ?

Non, le plomb et le verre ne sont pas dangereux, sous réserve de précautions élémentaires qui relèvent du bon sens. Ainsi le plomb, qui s’oxyde, est toxique : il faut se laver soigneusement les mains après avoir manipulé un vitrail. De même le verre peut se casser et couper : il faut tenir les vitraux hors de la portée des enfants…

 

accueil

Toillies crée, fabrique et vend les vitraux de sa collection, toillies peut aussi créer des exemplaires uniques sur demande.

Les créations de toillies sont protégées par le droit d'auteur et par dépôt des modèles auprès de l'Inpi.